Épidémie de rhinopneumonie : État des lieux – 18 mai 2018

Bandeau RESPE

Le RESPE vient de publié un état des lieux au 18 mai 2018 de l’épizootie herpesviroses.

Le RESPEcontinue de suivre la situation au jour le jour.
Pour les herpèsviroses de type 1 (HVE1), la situation sanitaire semble se stabiliser. En revanche, de nombreux foyers d’herpèsviroses de type 4 (HVE4) sont comptabilisés, avec des formes cliniques souvent peu marquées et plusieurs chevaux asymptomatiques, en lien ou non avec le dépistage exigé pour certains concours.

Bilan de la situation

Aujourd’hui, des analyses sont toujours en cours dans le cadre de suspicions cliniques comme de dépistage en préparation des concours. Au 17 mai et depuis le dernier communiqué du 11 mai, ont été comptabilisés :
– 2 nouveau foyers d’herpèsvirose de type 1 – HVE1,
ce qui porte le nombre de foyers d’HVE1 à 27.
– 12 nouveaux foyers d’herpèsvirose de type 4 (HVE4) :
– 3 cas d’herpèsvirose de type 4 (HVE4) suite à des dépistages :
Le nombre de foyers d’HVE4 s’élève donc à 32 depuis le 15 mars.
Pour rappel, un résultat positif sur un écouvillon nasopharyngé signifie que le cheval excrète du virus au « bout du nez », et ce même s’il ne manifeste aucun symptôme.

En ce qui concerne les rassemblements, on note de nouvelles annulations ou reports. Pour ceux qui sont maintenus, les équidés engagés font l’objet de demandes de garanties vis-à-vis des herpèsviroses, avec notamment un résultat négatif HVE1/ HVE4 sur écouvillon nasopharyngé ou présentation d’un certificat de bonne santé ; des mesures préventives peuvent également être mises en place durant le déroulement du rassemblement (bonnes pratiques sanitaires visant à diminuer les contacts directs ou indirects entre les chevaux). Pour tout engagement dans un concours, il est recommandé de prendre contact avec les organisateurs pour connaître les modalités d’accès.

Une stratégie raisonnable pour les manifestations équestres et pour l’élevage

Les recommandations de la cellule de crise restent inchangées en ce qui concerne les rassemblements équestres :
− Suspendre ou reporter les rassemblements dans des sites ayant hébergé récemment des chevaux suspects (présence d’animaux malades non confirmés par analyse) ou confirmés.
− Ne pas participer à des rassemblements si vos chevaux ont participé à des concours dans des effectifs avec foyers confirmés ou avec présence de chevaux malades en attente de confirmation. Cette mesure vaut aussi lorsque vos chevaux ou des chevaux présents dans votre structure, présentent des symptômes respiratoires, avortements, troubles neurologiques, hyperthermie.
− Surveiller attentivement la santé des chevaux exposés et contacter votre vétérinaire au moindre doute.
− En cas de déclenchement de symptômes pendant la durée d’un rassemblement, il est demandé instamment au détenteur de l’animal de se faire connaître auprès de l’organisateur et du vétérinaire en charge du suivi de la manifestation afin que la situation soit analysée et que les mesures adaptées puissent être mises en oeuvre dans les meilleurs délais.

Par ailleurs, l’introduction/retour de chevaux dans un effectif (dans le cadre de la reproduction ou de rassemblements équestres) doit s’accompagner de mesures de précaution strictes.

Lire l'état des lieux complet
FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrPartager
Cette entrée a été publiée dans IFCE. Ajouter aux favoris permalien.