Produire et transférer les savoirs relatifs au cheval et à l’équitation

Appuyer le développement de la filière équine par la production et le transfert de données techniques et économiques, créatrices de valeurs et de progrès, auprès des professionnels et des particuliers. Vulgariser les résultats de la recherche et d’études, encourager l’innovation. Tels sont les actions concrètes et les contenus accessibles proposés par l’Ifce.

La recherche doit répondre à de véritables besoins de terrain

Un travail en amont sur l’expression des demandes et leur traduction en questions de recherche est coordonné. Le Conseil scientifique de la filière équine fédère les équipes de recherche via un appel à projets en adéquation avec les attentes exprimées.

Les connaissances obtenues sont valorisées sous forme de publications scientifiques.
La vulgarisation des résultats de la recherche s’effectue auprès des utilisateurs grâce à l’action des ingénieurs de développement selon les domaines de compétences de l’Ifce : élevage et entretien des équidés, comportement et bien-être, sélection et caractérisation, santé, équitation, économie.

Les résultats transformés en outils appropriables par les utilisateurs sont valorisés au travers de colloques, d’ouvrages et d’informations relayées sur le site Internet et grâce au maillage territorial.

Ainsi, l’Institut français du cheval et de l’équitation propose des ressources fiables et accessibles afin de contribuer au développement de la filière équine, à travers ses actions de recherche, de formation et de diffusion.

L’action de l’Ifce dans le domaine de la formation s’appuie sur deux écoles renommées

L’École nationale d’équitation à Saumur et l’École nationale professionnelle des Haras au Pin sont réunies et mises en synergie au sein de l’École supérieure du cheval et de l’équitation. Elle propose des formations de référence dans le domaine de la reproduction et de l’équitation et des formations ciblées pour la formation professionnelle des enseignants et des entraîneurs.

La mise en place de cette École supérieure et de son réseau dans les territoires s’effectue en complémentarité avec l’offre de la filière, et permet de couvrir un grand nombre de pratiques de l’équitation, de l’élevage, de la maréchalerie et de la sellerie, par des formations courtes, qualifiantes ou diplômantes.

Des actions de veille, des nouvelles démarches et des recherches sont entreprises afin d’être à la pointe des connaissances dans tous les domaines inhérents à la pédagogie, la didactique, le sport et l’élevage. Il s’agit d’investir dans les différents champs scientifiques et de sciences humaines afin d’ériger l’école en interlocuteur privilégié de référence dans le domaine de l’équitation et du cheval.
Ce lien indispensable entre scientifiques et professionnels de terrain permet d’apporter de nouvelles connaissances (recherche, observatoires, expertise) transmises à travers des actions de formation.

Un conseil de formation participe avec le conseil scientifique de la filière équine à renforcer le lien entre la recherche et la formation et donne des avis sur l’offre de formation de l’Ifce.

Le développement de diplômes de niveau 2 et de niveau 1 est un des objectifs de l’École supérieure du cheval et de l’équitation.

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrPartager