Fièvre, toux, jetage : quand faut-il s’inquiéter ?

14 novembre 2017>


Résumé :

Des naseaux sales, de la toux ou de la fièvre sont des signes parfois anodins rencontrés chez les chevaux. Doit-on s’inquiéter ? Quelles sont les premières précautions à prendre ? Quand doit-on appeler le vétérinaire ?
Le vétérinaire va souvent faire des prélèvements pour déterminer la cause des signes respiratoires. Que peut-on en attendre ? Que faire en attendant les résultats ? Doit-on systématiquement déclarer le cas au RESPE ?
En cas de maladie contagieuse comment éviter la propagation de l’infection ?
Toutes ces questions se posent au particulier comme au professionnel. Il est important de bien gérer ces affections respiratoires aigues tant pour le cheval lui-même que pour l’effectif auquel il appartient.

 

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrPartager