Connaître la réglementation et les modes de valorisation du fumier

18 octobre 2016

Les règles sur le stockage et l’épandage du fumier de cheval concernent tout détenteur d’équidé. Elles sont définies par le règlement sanitaire départemental. Si la structure est située en zone dite « vulnérable », d’autres obligations de pratiques viennent s’ajouter comme des spécifications sur les périodes d’épandage, sur la capacité des cuves de stockage des effluents et sur la quantité maximale d’épandage par hectare. Différentes techniques comme le compostage permettent de valoriser le fumier en tant que matière fertilisante intéressante pour les cultures ou les prairies. Le fumier de cheval peut aussi s’intégrer dans les matières utilisées pour la production de biogaz dans des unités de méthanisation.

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrPartager