Tenir compte des émotions optimise les apprentissages

1er février 2018


Résumé :
Lors de la conférence du jeudi 25 janvier 2018, nous avions abordé le fait que les chevaux ressentent des émotions. Celles-ci peuvent être positives ou négatives.
Emotions et apprentissage sont étroitement liés. Favoriser les émotions positives, tout en limitant les émotions négatives, aura un effet bénéfique sur le bien-être de l’animal, sur la sécurité de son soigneur ou de son cavalier ainsi que sur la qualité des apprentissages. Des cas pratiques relatifs à la gestion quotidienne et au travail des chevaux seront ainsi présentés et commentés. Ces cas sont basés sur des recherches menées dans l’espèce équine ou dans d’autres espèces d’élevage. Ainsi nous évoquerons quelques exemples de situations pouvant favoriser ou au contraire altérer les capacités d’apprentissage.

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrPartager