Pâturage mixte équin bovin : un atout pour valoriser l’herbe et limiter le parasitisme gastro-intestinal ?

Dif actu recherche equibovLe pâturage mixte consiste à conduire différentes espèces d’herbivores sur une même surface à l’échelle d’une saison de pâturage. De par les différences de sélectivité alimentaire des espèces, la ressource végétale est utilisée plus complètement. Cette pratique est classiquement rencontrée dans les bassins herbagers comme la Normandie. Or, les références permettant d’objectiver ses bénéfices supposés font défaut.

Le projet PAMIEBO, coordonné par la Jumenterie du Pin (IFCE) et l’INRA du Pin et en collaboration avec plusieurs équipes scientifiques de l’INRA de Theix, de Nouzilly et de l’école vétérinaire de Nantes ONIRIS, propose ainsi de fournir des références en prairies normandes pour objectiver les bénéfices supposés liés à l’association des chevaux avec les bovins au pâturage, comparativement à une conduite séparée de chacune des deux espèces.

Les bénéfices du pâturage mixte équin bovin seraient donc :
– une optimisation de l’utilisation de la ressource végétale et une limitation de la compétition alimentaire conduisant à un couvert plus homogène et de meilleure valeur alimentaire;
– une limitation de l’infestation par les strongles des animaux dû à un effet dilution des parasites (il n’existe que très peu de parasites communs entre les deux espèces);
– des performances animales ainsi améliorées.

Ce projet sur 2 ans (2018 et 2019) vient compléter, dans d’autres conditions pédoclimatiques, les références en cours d’acquisition à la station expérimentale de Chamberet en Corrèze (programme Equibov : comparaison d’un pâturage mixte équin bovin et d’un pâturage équin).

Le projet PAMIEBO inclut ici trois lots d’animaux : un lot équin, un lot bovin et un lot mixte équin bovin qui seront conduits à chargement et surface égale. Il intègre des mesures sur le comportement alimentaire des deux espèces, sur les caractéristiques du couvert, des coproscopies et coprocultures, des prises de sang, des pesées de l’ensemble des animaux ainsi que des mensurations sur les poulains.

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrPartager