S’informer

Haras national de Pompadour, l’opérateur cheval proche de chez vous

Le Haras national de Pompadour vous accompagne dans vos projets autour du cheval.
Vous souhaitez vous informer, développer vos connaissances, compétences, un projet ou vous former.

Les services

Contact

Haras national de Pompadour

Le Château
19230 ARNAC-POMPADOUR

Tel. : 05 55 97 11 01
Mail : haras.pompadour(at)ifce.fr

ATTENTION : pour tout appel concernant les papiers des chevaux, merci de contacter le 0 811 90 21 31 (service 0,06€/minute+prix appel)

 

 

Choisi comme site pilote pour la démarche de développement durable de l’établissement, Pompadour poursuit depuis son engagement en faveur de la protection de son cadre de vie à travers différentes actions :

1. Signature de la CHARTE « ZÉRO PESTICIDES » pour agir en faveur de la nature. Cette forte prise de décision s’articule autour des pratiques suivantes :

– Limiter les tontes aux endroits où cela est réellement nécessaire, comme le bord de route ou les lieux de passage.

– La fauche tardive (laisser la végétation pousser dans les bas-côtés et les espaces moins visibles). Cette pratique favorise la biodiversité et la venue des insectes.

– Le désherbage thermique : grâce à une source de chaleur (flamme, eau bouillante…), pour réduire l’utilisation des produits chimiques.

– Le paillage : au pied des massifs, il maintien l’humidité et empêche les mauvaises herbes de pousser.

– Le compost : il peut être utilisé comme terreau pour apporter aux végétaux tous les nutriments nécessaires. Le compostage du fumier de cheval, issu de l’activité de la ferme de Chignac est bénéfique pour la gestion durable du haras. Le fumier est utilisé comme fertilisant des espaces verts (prairies et autres terrains du pôle hippique) et des parcelles cultivées, à la place d’amendements organiques issus du commerce. Avec la réutilisation du fumier, il n’y a plus besoin d’être transporté hors du haras par une entreprise extérieure.

– Le « goutte à goutte » : pour une meilleure irrigation et des réductions d’eau.

– La lutte intégrée : reconstituer l’équilibre naturel en utilisant des insectes pour éliminer les nuisibles des plantes : coccinelles, chrysopes… Jusqu’à présent, le site « s’est doté » d’une crèche de larves de chrysopes et de coccinelles, qui ont été déposées sur les rosiers de la cour d’honneur et du château. L’objectif est de lutter contre les pucerons et d’éviter, ainsi, l’emploi de pesticides.

2. Mise en place du tri des déchets et de distributeurs de propreté canine au niveau du haras.

3. Mise en place de toilettes sèches : Soucieux de l’impact de ses activités sur l’environnement, le haras s’est doté de 4 cabines de toilettes sèches (dont une accessible aux personnes à mobilité réduite). Sachant qu’une seule personne utilise environ 40 litres/jour juste en tirant la chasse d’eau des toilettes, cette action voit d’autant plus son importance lors des manifestations équestres, événements rassemblant beaucoup de visiteurs sur le site.

 

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrPartager