Visiter et découvrir

Informations

Visites guidées tous les mardi pendant les vacances scolaires.

Visites de groupes tous le reste de l’année sur réservation au 04 71 46 87 07
Horaires et tarifs des visites sur le site www.iaurillac.com

Contact

Office de tourisme du Pays d’Aurillac

7 rue des Carmes
15000 Aurillac

Tél : 04 71 48 46 58
Mail : courrier(at)iaurillac.com
Site: www.iaurillac.com

Histoire

La création des Haras Royaux en 1665, à l’initiative de Colbert, marque le début de l’intervention de l’Etat dans l’élevage du cheval en France. Supprimés en 1790, rétablis en 1795, les Haras sont réorganisés par Napoléon et c’est en 1806 que le dépôt d’étalons d’AURILLAC est installé dans le couvent de la Visitation de la rue des Carmes (devenu depuis le centre culturelle de la ville).

Les premiers étalons (24) furent alors hébergés dans l’ancienne chapelle.

La circonscription d’Aurillac compte à cette époque les départements du Cantal, de la Haute Loire, du Lot et du Puy De Dôme.

C’est également en ce début du XIXe siècle que les premières courses sont organisées à Aurillac (1821) sur l’hippodrome de l’avenue des Tronquières et qu’un centre de remonte est installé (1825). La Haute-Auvergne restera tout au long du XIXe siècle un fidèle fournisseur des remontes militaires, sa production chevaline étant réputée pour sa rusticité et sa résistance.

Toutefois, l’activité d’élevage de chevaux de sang de la circonscription, qui perd le département du Lot , subit une période de récession entre 1840 et 1875, alors que l’élevage du mulet et du cheval de trait se développe.

Par la suite, les élevages de chevaux de sang et de trait connaissent un développement régulier, avec l’utilisation d’étalons purs sang, arabes, anglo-arabes et demi-sang (normands et vendéens) pour l’élevage de chevaux de sang et d ‘étalons percherons, ardennais, bretons pour l’élevage de chevaux de trait.

En 1973, le dépôt d’étalons d’Aurillac compte 47 étalons et les installations de la rue des Carmes s’avèrent de plus en plus exiguës, vétustes et difficiles d’accès en centre-ville.

C’est pourquoi, un haras neuf est construit en 1983 au sud de la ville sur un domaine de 17 ha remis à l’Etat par le département du Cantal à proximité de l’hippodrome et de l’école d’équitation, créant ainsi un pôle hippique exceptionnel d’une trentaine d’hectares dans la périphérie immédiate de la ville auquel s’est ajouté depuis un poney club.

Enfin en 1985, le département de l’Allier est rattaché aux trois autres départements auvergnats constituant ainsi l’actuelle région Auvergne.

Le Haras national d’Aurillac est aujourd’hui dédié à l’attelage, à la formation et à la recherche dans le domaine de la traction équine. Il accueille le CRECAT (centre de ressources et d’expérimentations du cheval au travail) et une école d’attelage.

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrPartager