Recherche et expertise à la Jumenterie du Pin

© A. Bassaler

Informations

Lieu de formation unique en Europe, la Jumenterie du Pin est aussi un :

  • un centre de recherche et d’innovation dirigé par des formateurs chercheurs en partenariat avec les plus grands laboratoires de recherche (Inra, IMV…),
  • un centre d’expertise et d’expérimentation (étude des matériels et produits destinés à être mis sur le marché français, analyse de la semence et conseils pour la gestion de la carrière du reproducteur, spermogramme, mise en route de jeune étalon, test in vivo de la fertilité de l’étalon sur un groupe de jument…).

Vous souhaitez évaluer les capacités reproductrices de votre étalon avant sa mise à la reproduction, mesurer la mobilité des spermatozoïdes dans des paillettes de sperme décongelé, mettre au point ou contrôler du matériel ou des techniques à utiliser dans votre centre ou vous rencontrez un problème de fertilité sur un étalon en cours de monte ?

Le centre d’expertise de la Jumenterie du Pin vous propose ses services : spermogramme, tests approfondis pour évaluer la qualité de semence, test de fertilité sur juments, éducation à la collecte de semence sur mannequin, test d’aptitude à la congélation, test d’aptitude à la monte en liberté, conseil en gestion  d’étalon…

Contact

responsable de la Jumenterie du Pin

Frédéric de Geoffroy

Tel : 02 33 12 12 01
Mail : frederic.degeoffroy(at)ifce.fr

Voici quelques illustrations des travaux menés à la Jumenterie :

PascalineSery(46)

Les poulains sont nés à la Jumenterie en mai 2014, de mères porteuses Selle français avec lesquelles ils ne partagent aucune génétique : ces quatre poulains de type Welsh sont issus d’un transfert d’embryons cryoconservés dans l’azote liquide à – 196 °C. Cette première en Europe, fruit de dix années de recherche menées à l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) en partenariat avec l’ifce ouvre bien des perspectives à la filière équine. Le génotypage d’embryons prélevés in vivo, puis conservés au froid et réimplantés sur une autre jument, peut non seulement permettre de maintenir des races à petits effectifs, mais aussi faciliter l’essor du transfert d’embryons.

La Jumenterie du Pin est donc aujourd’hui la seule école dans l’Union européenne capable d’enseigner la cryoconservation des gamètes.

Pour en savoir plus, téléchargez le communiqué de presse : CP_poulains_ifce_Inra

© P. Sery

 

cryobanqueCréée en 1999, la « Cryobanque nationale » est un groupement d’intérêt scientifique constitué de 12 partenaires dont l’ifce et regroupant 13 espèces animales dont les chevaux et les ânes. L’objectif de la Cryobanque nationale est de préserver et pérenniser la diversité génétique de nos races françaises. La technique utilisée est la cryoconservation dans l’azote liquide de matériel biologique. Pour les équidés, ce sont actuellement des paillettes de semence qui sont ainsi conservés et l’on espère dans un proche avenir se tourner vers la cryoconservation d’embryons, dès que la technique sera parfaitement maîtrisée … ce qui ne serait tarder !

En 2012, le financement d’un important projet de recherche (CRB-anim) a été obtenu pour les 8 prochaines années pour consolider la Cryobanque et permettre d’augmenter les collections des races les plus menacées et lever les verrous techniques de la congélation de la semence de baudet et de la congélation des embryons équidés.

Une partie de ce financement a pu être utilisé pour déménager le site « équidés » de la Cryobanque nationale, du Haras national des Bréviaires à la Jumenterie du Pin le 11 mars 2015. Le choix du site de la Jumenterie du Pin a été décidé car il possède l’atout majeur d’être à proximité immédiate des experts sur les techniques de reproduction. Il a été possible de coupler ce projet avec celui de la direction des formations, qui souhaitait agrandir ses structures pour accueillir du matériel de recherche haut de gamme et un nouveau laboratoire pour les formations. De plus, ce lieu est un centre d’expertise et de recherche pointu : la Cryobanque complète le formidable équipement déjà sur place.

Une cuve servira à stocker les paillettes de la formation (paillettes non commercialisables transmises par France Haras) et une cuve servira à la Cryobanque. Actuellement, la Cryobanque équidés contient un peu plus de 7500 doses, issues principalement d’étalons appartenant au stud-book Selle français. Des efforts importants restent à faire pour l’enrichir, notamment en ce qui concerne les races les plus fortement menacées d’abandon, c’est-à-dire les races pour lesquelles le nombre de naissances annuels a chuté sous la barre des 200.

cytomètrePour adapter la monte en fonction de la fertilité du mâle, encore faut-il connaître avec précision la qualité de sa semence. Le cytomètre en flux est un appareil permettant de développer de nouvelles techniques d’analyse grâce à un panel de tests évaluant chacun une fonction différente du spermatozoïde. L’équipe de la Jumenterie, sous la houlette d’Isabelle Barrier-Battut, docteur vétérinaire, « calibre » actuellement ces tests sur des étalons de fertilité connue, afin d’obtenir des valeurs de référence qui permettront ensuite d’interpréter les résultats et d’exploiter concrètement cet appareil utilisé jusqu’à présent uniquement à des fins de recherche, par l’Inra (Institut national de recherche agronomique). Ce projet est co-financé par le Fond Eperon, la SCIC du Haras national du Pin, IMV Technologie et l’Ifce.

© A. Bassaler

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrPartager