Étude sur les pratiques autour du cheval – Du côté du cavalier

DIF article etude cavalierUne part non négligeable des accidents avec les chevaux a lieu lorsque les cavaliers sont à pied. Pour mieux comprendre l’origine de ces accidents et proposer des solutions d’amélioration, une étude financée par le Conseil Scientifique de l’IFCE a été lancée au début de l’année pour caractériser les pratiques autour du cheval.

Soixante-dix cavaliers ont été filmés au moment de la préparation de leur cheval (pansage et mise en place de l’équipement). Quatre groupes de cavaliers ont été constitués : les professionnels (moniteurs, grooms, cavaliers pro), les amateurs confirmés propriétaires de leur cheval, les amateurs confirmés n’ayant pas leur propre cheval, et les débutants de clubs.

 

Du côté du cavalier

Dans un premiers temps, les vidéos ont été analysées selon les méthodes de l’éthologie afin d’étudier des aspects de sécurité. Étonnamment, 100% des cavaliers ont présenté au moins une fois un comportement estimé comme dangereux, comme passer derrière le cheval sans l’avoir dans leur champ de vision. Par ailleurs, 50% des chevaux ont présenté des comportements d’inconfort ou de défense (sursauts, menaces, tentatives de morsures ou de coups de pieds …). Nous avons également observé le nombre de fois où, dans le cadre de ces défenses, un incident a été évité de justesse, c’est à dire lorsque le sabot où les dents du cheval sont passés à moins de 10 cm du corps du cavalier. Neuf incidents de ce type ont été relevés, et souvent les cavaliers n’ont pas eu conscience de ce qui venait de se passer. Il est important de souligner que ces comportements et incidents ont été observés indistinctement dans tous les groupes de cavaliers. Ces résultats ne sont pas étonnants au regard des études qui montrent que le taux d’accidents à pied ne dépend pas du niveau d’expérience du cavalier.

Les vidéos ont également été visionnées en termes d’ergonomie du cavalier. Les problèmes de dos fréquemment observés chez les cavaliers professionnels sont en effet souvent liés aux pratiques autour du cheval plutôt qu’à la pratique de l’équitation en elle-même. Quatre-vingt-huit pourcent des cavaliers ont adopté une posture à risque pour leur dos lorsqu’ils curaient les pieds et 15% lorsqu’ils posaient la selle. Ces postures pourraient être facilement évitées. Par exemple, le simple fait de remonter les étriers au moment de poser la selle sur le cheval permettrait de diminuer drastiquement ce pourcentage. Or cette recommandation de base est assez peu suivie, notamment par les professionnels qui pour être plus rapides, ou simplement pour préserver le cuir de leur selle des traces d’étriers compromettent la santé de leur dos.

 

Du côté du cheval et des solutions d’amélioration

Cette étude se poursuit actuellement pour identifier le ressenti émotionnel du cheval au cours de la préparation et comprendre pourquoi tant de chevaux développent des comportements de défenses au pansage. L’objectif final du projet est de proposer une pratique type qui respecte au mieux le cheval et qui garantisse la sécurité du cavalier.

Cette étude est réalisée par Léa Lansade (IFCE), Sophie Biau (IFCE), Céline Parias (INRA), Jean-Marie Yvon (IFCE), Coralie Bonneau (master Université Paris 13) et Louise Quatresous (BTS PA).

 

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrPartager