Des attelages de l’Ifce pour accompagner le sapin de l’Elysée

Deux attelages Ifce accompagnaient le convoi de chevaux attelés affrété par la Société française des équidés de travail (SFET) pour assurer la fin du long périple du sapin présidentiel . Après 3 jours de bateau et 183 kms parcourus depuis sa région d’origine, le Morvan, le sapin est arrivé place de la Concorde à Paris. C’est donc accompagné de chevaux et de meneurs qu’il a ensuite rejoint le palais de l’Elysée.

Les attelages présents provenaient des écoles d’attelage de l’Institut français du cheval et de l’équitation (Ifce). La pratique de l’attelage est héritée d’une tradition très ancrée au sein des Haras Nationaux, établissement historique dont est issu l’Ifce. Elle se perpétue aujourd’hui au  sein de deux écoles : au Haras National d’Uzès (34) et au Haras national du Pin (61).

Deux  voitures hippomobiles d’exception  étaient présentées samedi

L’omnibus  : construit à Paris par le carrossier Lelorieux, dans la 2ème moitié du XIXème siècle, il est la propriété du Haras national du Pin et est Inscrit aux Monuments Historique depuis 1987. Apparu en 1850, cette voiture de service servait aux déplacements des visiteurs de marque entre la gare et le site du Haras national, transportant notamment l’inspecteur général ou le directeur du Haras national. Ce samedi, elle était attelées a 3 chevaux de race cob normands dans une configuration dite «  à l’Évêque » où  les chevaux sont côte à côte, ce qui le rend délicat à mener.

La Wagonette : construite dans la seconde moitié  du XIXème siècle, également propriété du Haras national du Pin, elle fut utilisée pour le service, pour le dressage et l’exercice des chevaux de sang et également pour conduire le directeur du haras à la chasse.  Elle était ici présentée attelée à deux chevaux de race selle Français.

Aujourd’hui,  la valorisation des savoirs-faire et du patrimoine hippomobile fait partie des missions de l’Ifce. Cet objectif concerne le patrimoine matériel, à travers les véhicules hippomobiles anciens, leur accessoires (harnais lanternes, timons, etc) mais également le patrimoine immatériel constitué de savoirs-faire liés à la conduite d’attelages, notamment d’attelages traditionnels. Pour mener à bien sa mission, l’Ifce à mis en place un plan national d’attelage dont les enjeux sont de préserver, valoriser et diffuser le patrimoine hippomobile. L’Ifce a recensé plus de 300 véhicules.

Revivez ce moment avec nous

 

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblrPartager