Economie de la filière

Les publications disponibles à l’échelle de la filière sont rassemblées ici :

  • Annuaire ECUS : bilan complet de la situation de la filière équine une année donnée sous forme de tableaux, graphiques et cartes commentés.
  • Dépliant Chiffres clés : extrait de l’Annuaire ECUS et édité à la même date, il fournit les principaux chiffres clés sur la filière équine.
  • Conjoncture : notes de conjoncture qui dressent l’état des lieux de la filière en cours d’année, et présentations en journées Références.
  • Thématiques : publications sur divers aspects de la filière (les disciplines, l’exportation, la fin de vie…).
  • Données régionales (OER) : résultats des Observatoires Economiques Régionaux (OER), dispositif d’enquêtes des entreprises de la filière équine.

Vous pouvez également accéder directement à toutes les données brutes sur la filière, en utilisant l’outil Stats et Cartes

L’ouvrage « Annuaire ECUS » rassemble l’ensemble des chiffres disponibles sur la filière équine en matière d’élevage, de commerce, d’utilisations des équidés et autres statistiques socio-économiques. Il contient en particulier les chiffres très attendus sur l’emploi dans la filière équine, produits par l’Observatoire économique et social du cheval de l’IFCE.

L’édition 2016, publiée en décembre 2016, présente les tendances de la filière équine en 2015-2016, sous forme de tableaux, graphiques et cartes commentés. Cet ouvrage de 63 pages est disponible au format papier auprès de la librairie de l’IFCE  ou bien en téléchargement libre au format PDF en cliquant ICI.

 

Extrait de l’Annuaire ECUS et édité à la même date, le dépliant Chiffres clés fournit les principaux chiffres clés sur la filière équine.

 

 

Vous pouvez télécharger le dernier dépliant chiffres clés disponible ci-après. Vous trouverez par ailleurs les dépliants des années antérieures dans le menu déroulant « Archives ».

 

Les notes de conjoncture, publiées 4 fois par an, dressent l’état des lieux de la filière en cours d’année dans les secteurs de l’élevage, du commerce et des utilisations.  Retrouvez également les présentations des journées Références.

Note de conjoncture n°26 - Janvier 2017

Note de conjoncture n°26 - Janvier 2017

05/04/17 - détails Télécharger

Archives 2016

  • 20/12/16 - - détails Note de conjoncture n°25 Novembre 2016

    Note de conjoncture n°25 Novembre 2016

    Quelle est la conjoncture équine en 2016 ?

    Une nouvelle Note de conjoncture sur la filière équine est parue.
    Produite par l’Observatoire économique et social du cheval de l’Ifce, elle informe sur la situation de la filière équine française en fin d’année 2016.

    En bref :
    En 2016, les productions françaises de galopeurs, de chevaux de sport et d’autres chevaux de selle se redressent. A l’inverse, les naissances de trotteurs, de chevaux de territoire et d’ânes continuent à régresser. Le commerce des chevaux enregistre une baisse sur le marché intérieur, particulièrement chez les chevaux de course, tandis que le recul des importations d’équidés de selle et poneys se confirme. Les paris hippiques en ligne régressent toujours en 2016. En équitation, la baisse de l’effectif de cavaliers licenciés se poursuit, mais l’effectif de compétiteurs est toujours en augmentation. Côté viande, l’année 2016 connaît une baisse marquée des abattages.

    Le 20/12/2016 par OESC - 1.35M

  • 16/09/16 - - détails Note de conjoncture n°24 Septembre 2016

    Note de conjoncture n°24 Septembre 2016

    Quelles sont les tendances de la conjoncture équine à mi-année 2016 ?

    Une nouvelle Note de Conjoncture sur la filière équine est parue ! Produite par l’Observatoire économique et social du cheval de l’IFCE, elle informe sur la situation de la filière équine française à la mi-année 2016.

    Concernant l’élevage de chevaux de courses, la production galopeurs continue de croître alors que celles des trotteurs diminue. Les naissances de chevaux de sport, poneys et petits chevaux sont en hausse alors que les chevaux de territoires et les ânes connaissent une diminution de leur production.

    Sur le marché des courses, les ventes aux enchères de chevaux de courses affichent un repli, léger pour les courses de galop, plus important pour les courses de trot. Le marché intérieur connaît un recul des transactions, principalement celles concernant les chevaux de course et de trait. Cependant, les prix des chevaux de sport-loisir s’améliorent, ceci dans tous les segments de marché (loisir ou compétition). Côté importations, elles sont en recul pour les chevaux de selle et poneys mais toujours en augmentation pour les Pur-sang.

    Du côté des utilisations, le recul des paris hippiques en ligne observé en début d’année s’accentue. En équitation, la saison 2015-2016 s’est conclue par une baisse du nombre global de licenciés alors que le nombre de cavaliers compétiteurs continue d’augmenter.

    Le 16/09/2016 par OESC - 1.11M

  • 12/07/16 - - détails Note de conjoncture n°23 Juin 2016

    Note de conjoncture n°23 Juin 2016

    Quelles sont les premières tendances de la conjoncture équine pour 2016 ?

    Une nouvelle Note de Conjoncture sur la filière équine est parue !
    Produite par l’Observatoire économique et social du cheval de l’IFCE, elle informe sur la situation de la filière équine française en ce début d’année 2016.

    En résumé :
    Les productions de chevaux de courses, de chevaux de selle et poneys sont en légère diminution.
    Les premières ventes aux enchères de chevaux de course affichent des résultats contrastés : en berne pour les ventes mixtes des galopeurs mais en progression pour les 2 ans montés. Par ailleurs, les ventes aux enchères de trotteurs ont des résultats en repli.
    Le marché intérieur des chevaux de courses, selle et poney s’améliore en volume. Quant aux importations, elles sont en diminution pour les chevaux de selle et poneys et en augmentation pour les chevaux de courses. Le marché de la viande connaît, en ce début d’année, une diminution du nombre d’abattages.
    Du côté des utilisations, la baisse se poursuit pour les paris en ligne. Le nombre de cavaliers licenciés à la FFE en 2016 annonce une réduction pour la quatrième année consécutive mais elle semble moins importante qu’en 2015. Par contre, les cavaliers compétiteurs sont toujours plus nombreux !

    Le 12/07/2016 par OESC - 1.63M

  • 12/07/16 - - détails Note de conjoncture n°22 Mars 2016

    Note de conjoncture n°22 Mars 2016

    Des activités équines toujours en recul en 2015, malgré quelques signes d’amélioration

    L’élevage de chevaux, toutes productions confondues, continue décroître en 2015. La baisse concerne les poneys de sport (-3%) et encore plus les chevaux de trait (-9%), mais les productions de galopeurs et de chevaux de sport repartent à la hausse (+8% et +3%).

    Le commerce de Pur Sang en ventes aux enchères est resté très dynamique en 2015, avec des prix moyens en hausse. En revanche, le marché des trotteurs s’est montré en recul et le marché sport-loisir enregistre une légère baisse du prix moyen des chevaux. Par ailleurs, le recul des importations d’équidés de selle se poursuit, pour la 3è année consécutive.

    Les indicateurs illustrant la consommation de « produits équins » régressent toujours en 2015. Les enjeux misés sur les courses hippiques baissent à nouveau en 2015 (-2%), mais de façon moindre comparée à 2014. Côté équestre, le nombre de cavaliers licenciés à la Fédération française d’équitation continue de décroître (-2%). Enfin, la consommation de viande chevaline recule nettement en 2015 (-10%).

    Ces baisses d’activités s’accompagne d’un léger recul de l’emploi salarié en exploitations équines mais aussi d’une baisse du cheptel équin présent en France.

    Note de conjoncture – mars 2016

    Le 12/07/2016 par OESC - 885.45K

Archives 2015

  • 30/11/15 - - détails Note de conjoncture N°21 novembre 2015

    Note de conjoncture N°21 novembre 2015

    La note de conjoncture N°21 publiée en novembre 2015 présente les tendances à l’automne en termes d’élevage, de commerce et d’utilisations.

    Concernant l’élevage, la tendance est mitigée selon les productions : les naissances de Pur Sang (+7%) d’ânes (+6%) et de chevaux de sport (+3%) arborent une croissance et les naissances chez les trotteurs se stabilisent (+0,1%). Parmi les productions en berne, la baisse des naissances est importante chez les poneys et petits chevaux de sport (-4%) mais elle s’avère bien plus marquée pour les chevaux de territoire, les autres équidés de selle et les chevaux de trait (de –6% à –8%).

    Sur le marché des courses, les résultats des enchères de Trotteurs sont décevants alors que les enchères de galopeurs affichent des résultats contrastés. Par ailleurs, le marché intérieur des chevaux de course ralentit (-1%).Pour les chevaux de selle, le marché intérieur s’améliore tout comme les résultats des ventes aux enchères de jeunes chevaux de sport. En parallèle la baisse des importations se poursuit en chevaux de selle comme en poneys.

    Du côté des utilisations, la tendance est à la baisse pour les cavaliers licenciés (-2,3% pour la saison 2015 au 31 août) même si le nombre de cavaliers compétiteurs affiche une tendance légèrement croissante (+1,4%).Par ailleurs, la baisse des enjeux hippiques en ligne (-1,3% au 3ème trimestre 2015) est inférieure comparée à l’année 2014 (-5%). Enfin, côté viande, la baisse des abattages se poursuit mais de moindre façon (-4% sur les 9 premiers mois de l’année).

    Le 30/11/2015 par Ifce-oesc - 535.95K

  • 21/09/15 - - détails Note de conjoncture N°20 Septembre 2015

    Note de conjoncture N°20 Septembre 2015

    La note de conjoncture N°20 publiée en septembre 2015 présente les tendances à la mi-année en termes d’élevage, de commerce et d’utilisations.

    Concernant l’élevage, la tendance est à la baisse pour la majorité des productions ; seules les naissances de Pur Sang (+6%) et d’ânes (+9%) arborent une croissance. Parmi les productions en berne, la baisse des naissances est légère chez les chevaux de sport (-0,4%) comme chez les Trotteurs (-1%) mais elle s’avère bien plus marquée pour les chevaux de trait, les poneys et petits chevaux, les autres équidés de selle et les chevaux de territoire (de –5% à –16%).

     

    Sur le marché des courses, les enchères de Trotteurs sont en demi-teinte alors que les enchères de galopeurs affichent cette année encore des indicateurs records notamment pour les ventes de yearlings. Par ailleurs, les importations de Pur Sang reproducteurs baissent légèrement (-1%) alors que les imports de chevaux de courses sont en nette hausse (+17%).

    Pour les chevaux de selle, le marché intérieur s’améliore tout comme les prix et la baisse des importations se poursuit en chevaux de selle comme en poneys et elle s’amorce en ONC.

     

    Du côté des utilisations, la tendance est à la baisse pour les cavaliers licenciés (-2,3% pour la saison 2015 au 31 août) même si le nombre de cavaliers compétiteurs affiche une tendance légèrement croissante (+1,2%).

    Par ailleurs, la baisse des enjeux hippiques en ligne (-2,3% au 1er semestre 2015) est atténuée par le développement des paris à l’international (+1,1%).

    Le 21/09/2015 par Ifce-oesc - 1.15M

  • 30/06/15 - - détails Note de conjoncture N°19 Juin 2015

    Note de conjoncture N°19 Juin 2015

    Retrouvez dans cette note de conjoncture, les premières tendances de l’année 2015, en termes d’élevage, de marchés et d’utilisations.

    Concernant l’élevage, toutes les productions (course, selle, poney, trait et ânes) affichent une hausse (plus ou moins marquée selon les productions) du nombre de naissances enregistrées. Cependant à fin avril, le taux de naissances déclarées est faible (18%) et, la tendance devrait s’atténuer voire s’inverser en cours d’année puisque les juments saillies ont connu une baisse en 2014

    Les premières ventes aux enchères de chevaux de course sont contrastées avec des résultats en berne pour les ventes mixtes du côté des galopeurs mais des ventes de 2 ans montés en progression. Chez les trotteurs c’est la vente mixte qui progresse tandis que la vente du Prix d’Amérique affiche des résultats en demi-teinte.

    En volume d’achats, le marché intérieur des chevaux de selle et poney s’améliore, tandis que les importations continuent de ralentir.

    Du côté des utilisations, le nombre de cavaliers licenciés à la FFE en 2015 à la mi-saison semble annoncer une réduction pour la troisième année consécutive. Les paris hippiques affichent de nouveau une baisse mais qui s’atténue nettement en comparaison avec la baisse connue en 2014 à la même époque.

    Le 30/06/2015 par Ifce-oesc - 650.06K

  • 31/03/15 - - détails Note de conjoncture N°18 Mars 2015

    Note de conjoncture N°18 Mars 2015

    Le 31/03/2015 par OESC - 672.03K

Archives 2014

 

Les publications sur divers aspects de la filière (les disciplines, l’exportation, la fin de vie…) sont rassemblées dans cette partie. Il s’agit soit de publications issues de résultats d’études menées par l’Observatoire Economique et Social du Cheval de l’Ifce, soit de supports de présentation des journées Références.

 

Publications

  • 31/03/15 - - détails Le dressage en France et à l'international

    Le dressage en France et à l

    Ce document, produit par l’IFCE dans le cadre du réseau REFErences, propose un bilan chiffré de la discipline du dressage. Il présente les tendances en matière d’élevage de chevaux de dressage en France, leur commercialisation mais aussi l’importation de chevaux étrangers, et les pratiques de cette discipline en compétition en France et à l’international.

    Moins de 10% de la production française de chevaux de selle participe à des épreuves de dressage : il s’agit principalement de Selle français, destinés à un usage amateur, mais cette production est en baisse.

    En parallèle, les importations de chevaux destinés au dressage se sont accrues : elles représentent actuellement 10 à 15% du marché français du cheval de dressage et l’apport constant de chevaux importés se traduit par une forte augmentation de leur présence en compétition.

    En 10 ans, la pratique du dressage en France a fortement augmenté, avec une large majorité de chevaux tournant du niveau club aux niveaux amateur 2 ou 3. Au niveau international, le dressage est également en développement. Après deux périodes fastes pour la France au XXème siècle, les résultats des Français sont actuellement moins brillants, dans un contexte de concurrence accrue et un niveau des cavaliers et chevaux à l’international qui ne cesse de progresser.

    Le 31/03/2015 par OESC - 2.00M

  • 31/03/15 - - détails Le concours complet en France et à l'international

    Le concours complet en France et à l

    Ce document, produit par l’Observatoire économique et social du cheval de l’Institut français du cheval et de l’équitation dans le cadre du réseau REFErences, propose un bilan chiffré de la discipline du concours complet. Il présente les tendances en matière d’élevage et de commercialisation de chevaux de CCE en France, ainsi que le développement de cette discipline en compétition en France et à l’international.
    Moins de 10% de la production française de chevaux de selle participe à des épreuves de CCE mais la production est plutôt en hausse, à l’image du développement de la discipline en compétition. Les chevaux produits sont principalement de races Selle français et Anglo-arabe. Leurs carrières en CCE sont assez courtes, en particulier en niveau amateur car ils sont très souvent utilisés de façon polyvalente en compétition (CCE et autres disciplines). Ainsi, la plupart des chevaux débutent et/ou finissent leur carrière sportive dans d’autres disciplines. Sur le circuit de compétition national, les chevaux français dominent largement. En effet, les importations de chevaux destinés au CCE sont peu développées : elles représentent actuellement 5% du marché français du cheval de concours complet. Les prix pratiqués à l’achat apparaissent plus élevés qu’en CSO, le prix médian d’un cheval de CCE avoisinant celui d’un cheval de dressage acheté en France. La France est le 5e pays organisateur de compétitions internationales de CCE et le stud-book Selle français est en tête du classement mondial des chevaux en 2011. Le circuit national de compétitions est également très développé en France comparé aux autres nations, pourtant les cavaliers français se situent relativement loin dans les classements permanents. Lors des échéances
    internationales, les cavaliers français sont souvent médaillés au niveau européen mais moins fréquemment au niveau mondial.

    Le 31/03/2015 par OESC - 4.24M

Support de présentation des journées Références

Supports de présentation des journées Références

Support de présentation des journées Références

Pour en savoir plus sur cette thématique, nous vous invitons à consulter la page Equi-paedia sur l’emploi dans la filière équine en France.

Le cheptel équin français est le 3ème au niveau européen. Pour en savoir plus, et mieux comprendre sa répartition géographique, l’importance des diverses activités, etc. nous vous invitons à consulter la page Equi-paedia sur le cheptel équin français.

Support de présentation des journées Références

Supports de présentation des journées Références

Publications

  • 15/12/16 - - détails Les filière équines en europe - résumé en anglais

    Les filière équines en europe - résumé en anglais

    Résumé d’une étude réalisée en 2015 sur les filières équine en europe

    Le 15/12/2016 par ifce-OESC - 625.75K

  • 15/12/16 - - détails Les filières équines en europe -résumé

    Les filières équines en europe -résumé

    Résumé d’une étude réalisée en 2015 sur les filières équines en Europe.

    Le 15/12/2016 par ifce-OESC - 635.94K

  • 28/07/15 - - détails Les chiffres clés de la filière équine en Europe

    Les chiffres clés de la filière équine en Europe

    Les chiffres clés de la filière équine en Europe : première synthèse de collecte d’informations

    Le groupe de travail socio-économique de l’European Federation of Animal Science (EAAP), crée en 2010, rassemble actuellement 67 membres représentant 20 pays .

    En 2012 et 2013, une action du groupe a consisté en la collecte d’indicateurs socio-économiques comparables sur chaque filière équine représentée. Parmi ces 21 pays, 13 ont répondu à l’appel à collecte de chiffres clés, animé par la France.

    La synthèse de cette collecte d’informations est présentée dans ce document.

    Le 28/07/2015 par Réseau REFErences - 478.56K

Supports de présentation des journées Références

  • 26/09/16 - - détails Tendances sur le marché des loisirs : l'Observatoire des Loisirs des Français

    Tendances sur le marché des loisirs : l

    Présentation de la journée Références 2016 : Tendances sur le marché des loisirs : l’Observatoire des Loisirs des Français, Frédéric Bocquet – Responsable Etudes Marketing & Veille PMU.

    Le 26/09/2016 par OESC - 656.16K

  • 16/07/15 - - détails Les filières d'élevage herbivore en France et leurs perspectives

    Les filières d

    Retrouvez dans cette communication de la journée Références de janvier 2011, une présentation sur les filières d’élevage herbivore en France et leurs perspectives.

    Le plan de l’exposé est le suivant :

    •L’évolution des cheptels et des prairies en France depuis 25 ans.

    •Les structures d’exploitations et les évolutions démographiques d’ici 2014.

    •La conjoncture des filières animales.

    •Les autres grands facteurs d’évolution des cheptels et des prairies.

     

    Le 16/07/2015 par Réseau REFErences - 0.95M

  • 16/07/15 - - détails Filière cheval - Filières ruminants

    Filière cheval - Filières ruminants

    Retrouvez dans cette présentation de la journée REFErences de novembre 2007, les principaux éléments de connaissance ainsi que les chiffres clés de la filière cheval en comparaison avec les filières ruminants.

    Le 16/07/2015 par Réseau REFErences - 510.53K

Les Observatoires économiques régionaux (OER) s’appuient sur un dispositif d’enquêtes menées tous les 3 à 5 ans, selon une méthode nationale, auprès de 8 familles d’entreprises : éleveurs, centres équestres, entraîneurs, cavaliers, vétérinaires, maréchaux-ferrants, fournisseurs.

Les enquêtes, pilotées par le Conseil des équidés en région, sont centralisées dans une base nationale gérée par l’Observatoire économique de l’Ifce. Les données traitées permettent à chaque région de disposer d’indicateurs illustrant le poids socio-économique de sa filière.

Soutenu par le Fonds EPERON, ce dispositif a été déployé dans 21 régions entre 2005 et 2008, puis une deuxième période d’enquêtes a été menée entre 2010 et 2012. En 2014-2015, une troisième édition des Observatoires Economiques Régionaux est en cours pour laquelle 19 régions sont concernées.

Les publications les plus récentes issues des OER sont rassemblées ci-dessous. Pour consulter les synthèses régionales, choisissez ci-après la région de votre choix. Les synthèses nationales des 2 périodes d’enquêtes 2005-2008 et 2010-2012 sont également disponibles ici.

 

  • 09/07/15 - - détails Synthèse nationale 2012 des Observatoires Economiques Régionaux

    Synthèse nationale 2012 des Observatoires Economiques Régionaux

    Les Observatoires Economiques Régionaux consistent à enquêter tous les 3 à 5 ans les principales familles d’entreprises équines dans chaque région : centres équestres, éleveurs, entraîneurs de chevaux de course, cavaliers professionnels et marchands, sociétés de course, maréchaux-ferrants, vétérinaires et fournisseurs d’aliment et équipements.

    Ce dispositif est co-financé par le Fonds EPERON. Après une première mise en œuvre en 2005-2008, 5 000 nouvelles enquêtes ont été menées en 2010-2012, dont les résultats sont présentés ici.

     

    Le 09/07/2015 par Réseau REFErences - 469.25K

  • 09/07/15 - - détails Synthèse nationale 2009 des Observatoires Economiques Régionaux

    Synthèse nationale 2009 des Observatoires Economiques Régionaux

    Le développement de la filière équine passe par une amélioration de sa connaissance économique, en tant qu’outil d’aide à la décision des responsables politiques. Il s’agit de connaître l’impact des entreprises de la filière équine sur le tissu économique, local comme national.

    Depuis 2004, les Conseils des Chevaux et/ou des Equidés en région et les Haras nationaux sont partenaires dans la mise en place des Observatoires Economiques Régionaux. Fin 2008, 21 régions sont engagées dans la démarche, reposant sur une méthodologie nationale de recueil et de valorisation de données économiques, sociales et environnementales.

    Ce déploiement a été possible grâce au soutien du Fonds Eperon : chaque région a bénéficié d’un financement permettant de mettre en œuvre les nombreuses enquêtes, indispensables pour collecter des informations précises auprès des entreprises.

    A l’issue de la première consultation de l’ensemble des socioprofessionnels, nous remercions sincèrement tous les organismes et entreprises ayant contribué à ces travaux. Après traitement, les résultats nous montrent que la filière équine contribue fortement aux économies régionales, et donc au niveau national.

    Nous disposons ainsi d’un outil permettant d’informer les décideurs et de conforter leurs choix de soutien à notre filière. Ce travail devra être mis à jour et approfondi en permanence pour suivre les évolutions de notre filière et d’en favoriser sa compétitivité.

     

    Le 09/07/2015 par Réseau REFErences - 2.53M

 
  • 06/10/16 - - détails La filière équine en Alsace (édition 2015)

    La filière équine en Alsace (édition 2015)

    La filière du cheval en Alsace (édition 2015)

    L’AFCA oeuvre depuis plusieurs années en Alsace à l’harmonisation et au soutien de l’ensemble des activités du secteur équin (l’élevage, l’équitation, les courses et la formation).
    La reconnaissance et le développement de la filière, de ses valeurs, de son poids économique, de l’emploi, de son rôle dans l’animation rurale et l’aménagement des territoires ruraux, passent par une parfaite connaissance socioéconomique de la filière.
    L’Observatoire Économique Régional (OER) du cheval, confié à notre Conseil des Chevaux d’Alsace, a donc une mission importante de promotion de la filière et d’accompagnement du montage de projet ayant toute la confiance des collectivités territoriales.
    Les chiffres présentés dans cette brochure illustrent que notre région compte de nombreux pratiquants, avec une grande diversité et une qualité reconnue dans toutes les branches concernées.
    Souhaitant que cette présentation permette de faciliter le travail de tous les passionnés du milieu.»

    Paul SCHIELLEIN
    Président de l’AFCA

    Le 06/10/2016 par OESC - 5.58M

  • 10/07/15 - - détails La filière du cheval en Alsace

    La filière du cheval en Alsace

    L’AFCA œuvre depuis plusieurs années en Alsace à l’harmonisation et au soutien de l’ensemble des activités du secteur équin (l’élevage, l’équitation, les courses et la formation).

    La reconnaissance et le développement de la filière, de ses valeurs, de son poids économique, de l’emploi, de son rôle dans l’animation rurale et l’aménagement des territoires ruraux, passent par une parfaite connaissance socio économique de la filière.

    L’Observatoire Économique Régional (OER) du cheval, confié à notre Conseil des Chevaux d’Alsace, a donc une mission importante de promotion de la filière et d’accompagnement du montage de projet ayant toute la confiance des collectivités territoriales.

    Les chiffres présentés dans cette brochure illustrent que notre région possède de nombreux pratiquants, avec une grande diversité et une qualité reconnue dans toutes les branches concernées.

    Souhaitant que cette présentation permette de faciliter le travail de tous les passionnés du milieu.

    Paul SCHIELLEIN

    Président

     

    Le 10/07/2015 par Réseau REFErences - 3.45M

  
  • 10/07/15 - - détails La filière équine en Auvergne

    La filière équine en Auvergne

    L’observatoire économique, mené pour la première fois en 2007 et reconduit en 2011, permet de chiffrer le poids économique, social et environnemental de la filière équine régionale et d’en mesurer son impact sur le territoire.

    Cet outil, en permettant la récolte de données clés, précises et actualisées, contribue à apporter une meilleure connaissance de notre filière et est donc indispensable pour informer les partenaires, financiers ou autres, sur les actions menées.

    L’observatoire présenté dans cette brochure s’intéresse à l’ensemble des acteurs du monde du cheval, agricoles ou non : éleveurs, établissements équestres, cavaliers professionnels et marchands de chevaux, sociétés de courses et entraîneurs, maréchaux-ferrants, cabinets vétérinaires et fournisseurs d’aliments, d’équipements et de services.

    La qualité de nos terroirs et de nos professionnels ont permis de mettre en haut de l’affiche deux Selle Français : Mylord Carthago*HN et Kellemoi de Pépita, composant l’équipe (4 couples) vice-championne d’Europe à Madrid en 2011, et vice-championne du Monde à Lexington en 2010, dans la discipline du CSO. La qualité de l’élevage courses de Monsieur de Lageneste est également à souligner, régulièrement classé et dans le trio de tête des éleveurs AQPS nationaux.

    Le Président du Conseil du Cheval d’Auvergne

    Robert Maury

     

    Le 10/07/2015 par Réseau REFErences - 1.34M

 
 
  • 13/10/16 - - détails Observatoire économique Bourgogne Franche-Comté (données 2014)

    Observatoire économique Bourgogne Franche-Comté (données 2014)

    Le nouveau Conseil du Cheval Bourgogne Franche Comté vous présente ici le premier Observatoire Economique réalisé en France à l’échelle des nouvelles régions administratives. C’est une photographie contrastée de la situation de notre filière que nous présente le résultat des enquêtes réalisées auprès des professionnels comme
    vous le montrera une lecture attentive de ce document. Reconnue à part entière comme agricole en France et représentant 10% des entreprises et de l’emploi salarié de ce secteur en Bourgogne
    Franche Comté, son poids économique est incontestable.
    Elle contribue au rayonnement de notre Région au plan national mais aussi international grâce aux résultats de nos athlètes de haut niveau ainsi que par l’excellence de nos élevages de chevaux de courses d’obstacles. L’ensemble de nos activités joue également un rôle majeur de développement et d’animation des territoires ruraux par la présence des élevages, mais
    aussi par sa contribution au tourisme et son dynamisme sportif. De nouvelles pistes de progrès sont à développer : génomique, traction animale en milieu urbain, exportation.
    Cependant, le contexte réglementaire européen et national fait peser sur nos activités de graves incertitudes qui sont à même de fragiliser les résultats de nos entreprises. La hausse de la TVA, atténuée très partiellement par un dispositif concernant les centres équestres,touche de plein fouet les activités d’élevage sans aucun mécanisme de compensation. La modification des rythmes scolaires désorganise les activités d’enseignement de l’équitation.
    L’accès aux aides PAC, entravé par de multiples exceptions et parfois par des divergences d’interprétation des textes réglementaires, est très largement insuffisant lorsqu’on le compare aux autres productions agricoles.
    C’est pourquoi nous devons être à la fois vigilants et combatifs pour donner à la grande famille du cheval la place qui lui revient dans le monde agricole et dans la société.

    Claire JUILLET MAILLY
    Présidente du Conseil du Cheval Bourgogne Franche-Comté

    Le 13/10/2016 par OESC - 3.91M

  • 10/07/15 - - détails Observatoire Economique de Bourgogne 2010

    Observatoire Economique de Bourgogne 2010

    Les éléments recueillis à l’occasion de la mise à jour de l’Observatoire Economique Régional permettront d’orienter les décisions qui devront intervenir dans la politique générale de la fi lière équine dans son ensemble. Quel que soit le domaine ou l’activité des uns ou des autres, la mine de données ainsi centralisées devrait favoriser leurs choix.

    C’était la mission fixée à l’équipe du Conseil du Cheval. Travail important, aussi enrichissant que complexe à mettre en oeuvre compte tenu de la diversité et de l’individualité des intervenants. Contacter un maréchal-ferrant ou bien un vétérinaire relève parfois de l’exploit…!

    Nous les remercions pour leur collaboration sachant que 51% d’entre eux ont répondu aux questionnaires.

    Que chacune et chacun de vous fasse bon usage de cet excellent outil nécessaire à toute notre filière.

    Martial DOUMEYROU

    Président du Conseil du Cheval

     

    Le 10/07/2015 par Réseau REFErences - 6.73M

 
  • 02/05/16 - - détails La filière équine en Bretagne - édition 2016

    La filière équine en Bretagne - édition 2016

    Depuis 2001, le Conseil des Equidés de Bretagne fédère et
    représente l’ensemble des secteurs de la filière équine régionale
    et se positionne à l’interface entre les socio-professionnels et les
    partenaires institutionnels.
    La quantification et la qualification de la filière équine régionale
    par des données économiques et sociales constituent une de nos
    missions fondamentales.
    Cette plaquette présente les résultats de l’Observatoire
    Economique Régional et mesure l’impact et le poids économique
    des activités équines en Bretagne.
    Nous remercions les entreprises ayant participé à l’enquête
    menée en 2015.
    Cette vision macro-économique de la filière est indispensable
    pour informer les acteurs du secteur et faire reconnaître la place
    que la filière équine occupe dans notre région et son rôle dans
    l’animation et l’aménagement des territoires ruraux.
    Culturellement et historiquement terre de cheval, la Bretagne doit
    continuer à pouvoir s’affirmer comme l’une des régions françaises
    leader dans le secteur équin.
    Michel de GIGOU,
    Président du Conseil des Equidés de Bretagne

    Le 02/05/2016 par Conseil des équidés de Bretagne - 5.24M

  • 09/07/15 - - détails La filière équine en Bretagne

    La filière équine en Bretagne

    La quantification et la qualification de la filière équine régionale par des données économiques, sociales ou encore environnementales correspondent à une mission fondamentale des Conseils des Chevaux. Il convient d’estimer le poids économique que représente le secteur du cheval en région et de mesurer l’impact des activités équine sur les territoires.

    Cette démarche apporte une réponse aux observations fréquemment formulées concernant les informations sur notre filière : souvent indisponibles ou incomplètes, parfois difficilement exploitables, voire incohérentes.

    Depuis début 2011, le Conseil des Equidés de Bretagne a procédé à l’actualisation triennale des données macroéconomiques régionales. Pour ce faire, et en cohérence avec les recommandations de l’Observatoire Economique et Sociale du Cheval (OESC) – établies au niveau national par l’Ifce et la Fédération des Conseils des Chevaux – les populations suivantes ont été enquêtées : les établissements équestres, les éleveurs, les entraîneurs, les cavaliers professionnels, les sociétés des courses, les maréchaux ferrants, les vétérinaires, les fabricants et distributeurs d’aliments, les fabricants et distributeurs de sellerie et d’équipements.

    Ces enquêtes, effectuées en utilisant des outils standardisés de recensement, ont fait l’objet d’un traitement au niveau national (OESC-Ifce). C’est en les consolidant par d’autres sources d’information (base SIRE de l’Ifce, données FFE) ,que nous sommes en mesure de disposer des résultats que nous vous présentons.

    Michel De Gigou

    Président du Conseil des Equidés de Bretagne

    Le 09/07/2015 par Réseau REFErences - 5.58M

 
  • 10/07/15 - - détails La filière équine en région Centre

    La filière équine en région Centre

    Depuis 2004, les Conseils des Chevaux, en coordination avec les Haras Nationaux, ont travaillé sur la mise en place d’observatoires économiques régionaux du cheval pour répondre à leur besoin de disposer de données précises et actualisées sur la filière équine de leur territoire.

    Sa quantification et sa qualification par des données économiques, sociales et environnementales correspondent à une demande des collectivités territoriales afin d’estimer le poids économique que représente le monde des équidés et de mesurer l’impact des activités équines sur les territoires.

    Le concept d’observatoire économique régional du cheval consiste donc à réaliser des enquêtes pour recueillir des informations sur les structures et les activités de la filière équine.

    Les principales données vous sont présentées dans cette brochure.

    Le 10/07/2015 par Réseau REFErences - 742.64K

  • 06/10/16 - - détails La filière équine Champagne-Ardenne (données 2013)

    La filière équine Champagne-Ardenne (données 2013)

    La filière équine en Champagne-Ardenne

    Après 10 années de fonctionnement, le Conseil des Chevaux de Champagne-Ardenne a su se positionner comme le référent régional des activités de la filière équine. A ce titre il impulse une dynamique collective et raisonnée pour ce secteur et exerce une mission d’interface entre les socio-professionnels et les partenaires institutionnels.
    De nombreux projets ont été mis en place durant ces 10 années afin de développer économiquement la filière, de l’élevage à l’utilisation. On pourra noter le succès de certaines mesures notamment les aides aux investissements dans les centres équestres, le programme d’équitation scolaire, les programmes de valorisation des chevaux/poneys de sport
    loisirs et des chevaux de trait ardennais….
    En 10 ans la filière équine de Champagne-Ardenne a bénéficié de plus de 4 millions d’euros d’aides régionales. L’année 2016 amorce un réel changement pour la filière équine. Dans le cadre de la loi NOTRe, à l’image des régions Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine, les conseils des chevaux vont devoir fusionner. La filière équine de la grande Région Est a de réels atouts à mettre en avant pour son développement : son tourisme équestre, son berceau de race du cheval de trait Ardennais, ses élevages de chevaux de sport réputés, son pôle hippique au centre de cette grande région,….
    Beaucoup de travail reste à accomplir pour faire connaitre et reconnaitre la filière équine auprès des collectivités nouvelles et des clients potentiels.

    Cette plaquette présente les résultats de l’Observatoire Economique Régional mené en 2014 et dresse l’état des lieux de la filière équine de Champagne-Ardenne.

    L’une des missions principales des Conseils des Chevaux est la bonne connaissance de la filière équine en région tant du point de vue macro-économique que micro-économique.
    Fin 2015, nous vous présenteront une synthèse des résultats des Observatoires Economiques Régionaux des 3 régions Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine.

    Je tiens à remercier vivement le Conseil Régional de Champagne-Ardenne pour le fort soutien qu’il a apporté au développement de la filière équine depuis la création du Conseil des Chevaux en Champagne-Ardenne en 2005.

    Michel AUBERTIN,
    Président du Conseil des chevaux de Champagne-Ardenne

    Le 06/10/2016 par OESC - 3.32M

  • 10/07/15 - - détails La filière équine en Champagne-Ardenne

    La filière équine en Champagne-Ardenne

    L’une des missions principales du Conseil des Chevaux est de mieux connaître la filière équine en région tant du point de vue macro que micro-économique.

    Cette plaquette présente les résultats de l’Observatoire Economique Régional. Cette enquête menée sur 2010/2011 dresse l’état des lieux de la filière équine en Champagne-Ardenne. Elle n’a pu être possible qu’avec l’implication des professionnels. Nous remercions vivement tous les acteurs de la filière qui ont pris le temps de répondre au questionnaire.

    Cette étude montre des points positifs pour le développement de la filière notamment l’augmentation importante du nombre de cavaliers licenciés et du nombre d’établissements équestres, le maintien du nombre de juments poulinières en région ce qui montre le dynamisme des éleveurs.

    Toutefois, on constate que certains secteurs restent fragiles :

    • L’élevage est fortement menacé :

    Les éleveurs ont un réel problème pour la valorisation de leur produits et la plus-value qui en résulte leur échappe, entraînant ainsi une production souvent à perte.

    • Le développement de l’équitation, notamment en zone rurale, est en fort développement, ce qui est très positif. Mais ce développement ne correspond pas à la réalité de certains établissements équestres qui sous-évaluent leurs coûts et créent des distorsions de concurrence.

    Le dynamisme des fournisseurs du monde équin présents en Champagne-Ardenne et la bonne tenue des hippodromes sont des points très positifs relevés par cet observatoire.

    Le Conseil des Chevaux de Champagne-Ardenne travaille depuis sa création en 2005 sur la stratégie de développement de la filière équine en région, ce qui a abouti à la signature du contrat de filière avec le Conseil Régional.

    Je tiens à remercier vivement le Conseil Régional pour son soutien à la filière équine depuis plus de 5 ans.

    Michel AUBERTIN

    Président du CCCA

     

    Le 10/07/2015 par Réseau REFErences - 3.04M

 
 
  • 12/10/16 - - détails La filière équine en Corse (données 2013-2014)

    La filière équine en Corse (données 2013-2014)

    En 2015, le Conseil du Cheval en Corse renouvelle l’Observatoire Economique Régional. Cofinancé par l’ODARC et le Fond Eperon en partenariat avec l’IFCE et la Fédération des Conseils des Equidés, cette nouvelle vague d’enquêtes porte sur l’année 2013 auprès des professionnels de la filière équine, selon une méthodologie commune pour la collecte et l’analyse de l’information pour la Corse et toutes les régions de France.
    Ces données collectées permettront de suivre l’évolution de la filière dans notre région depuis 2006, date de la première vague d’enquêtes et de la première édition de l’Observatoire.
    L’OER permet d’apprécier et de mesurer l’impact économique de la filière et est une aide précieuse à la décision pour la mise en place des politiques en faveur de la filière équine.

    Per l’avvene di a nostra terra.

    D.SBRAGGIA
    Président du Conseil du cheval

    Le 12/10/2016 par OESC - 2.49M

  • 10/07/15 - - détails La filière équine en Corse

    La filière équine en Corse

    Les études prospectives menées sur le cheval montrent que notre filières bénéficie d’un potentiel de développement important, lié à celui des loisirs et des activités de pleine nature.

    L’année 2011 est caractérisée par la réalisation de projets engagés l’année précédente et la mise en place d’une organisation devant permettre une accélération du développement.

    Après une mise en place sur la période 2006/2009, le Conseil du cheval en Corse a pu faire progresser très nettement les subventions afin de mener à bien les objectifs tracés dès le début pour contribuer à la mise en place de conditions de développement favorables aux acteurs de la filière équine.

    Il s’est consolidé et structuré, il a offert aux prestataires et aux porteurs de projets une assistance à tous les niveaux. Il constitue désormais une source d’informations permettant d’apprécier l’impact de la filière équine.

    En 2013 prendra fin l’appel à projet (2011-12-13) et déjà le Conseil du cheval en Corse se tourne vers l’avenir 2014/2020 pour répondre aux enjeux du développement durable (plusieurs pistes sont déjà à l’étude).

    Pour conclure, c’est en professionnalisant notre comportement que les institutionnels tels que la Région, l’Odarc, France Agrimer, le Fonds Eperon reconnaîtront la mâturité de notre existence et feront confiance au Conseil du Chaval en Corse pour développer l’économie du cheval, source d’emplois.

    D.Sbraggia

    Président du Conseil du Cheval

    Le 10/07/2015 par Réseau REFErences - 2.52M

  
  • 10/07/15 - - détails Observatoire Economique Régional 2010 : filière équine en Languedoc-Roussillon

    Observatoire Economique Régional 2010 : filière équine en Languedoc-Roussillon

    Le Conseil des Equidés du Languedoc-Roussillon crée en 2004, est l’association des acteurs du monde du cheval. Il a vocation à rassembler et à fédérer l’ensemble des acteurs de la filière équine. Il les représente auprès des pouvoirs publics, notamment de la Région et de l’Etat. Ainsi, il a été constitué pour soutenir les projets de ses adhérents et pour donner à la filière équine la cohésion et la représentation qu’elle mérite.

    Parmi les actions mises en place par l’association se trouve l’Observatoire Economique Régional du Languedoc-Roussillon. Ce projet d’Observatoire s’est basé sur un partenariat entre les Conseils des Chevaux et l’Ifce via les délégations régionales et l’Observatoire Economique et Social du Cheval tous les 3 ans.

    Retrouvez dans cette plaquette les résultats de cette Observatoire.

    Le 10/07/2015 par Réseau REFErences - 6.69M

 
  • 10/07/15 - - détails la filière équine en Lorraine

    la filière équine en Lorraine

    Cette plaquette diffuse les résultats de deux études menées afin d’obtenir un éclairage sur le poids économique et social de la filière équine lorraine :

    • L’Observatoire Economique Régional (OER) du Cheval en Lorraine, étude menée en région à partir d’une trame nationale permettant les comparaisons entre régions. L’OER a pour objectif de connaître l’impact des entreprises équines sur le tissu économique local. Les données sont récoltées auprès d’organismes régionaux et nationaux mais également par des enquêtes auprès des différentes populations du monde du cheval (structures équestres professionnelles) : établissements équestres, éleveurs, entraîneurs de chevaux de courses, cavaliers professionnels, sociétés de courses, maréchaux-ferrants, vétérinaires, fabricants et distributeurs d’aliments, équipementiers.
    • L’étude complémentaire ayant permis d’évaluer le nombre d’équidés détenus hors des structures équestres professionnelles enquêtées par l’OER. Cette étude a notamment permis de compléter les informations relatives aux effectifs d’équidés hébergés sur le territoire lorrain ainsi que les surfaces qu’ils valorisent.

    Le 10/07/2015 par Réseau REFErences - 650.02K

 
  
  • 07/04/16 - - détails La filière équine dans le Pas de Calais

    La filière équine dans le Pas de Calais

    Cette publication présentent les chiffres clés 2015 de la filière équine Pas de Calais issus de l’Observatoire Economique Régional.

    Le 07/04/2016 par Conseil interrégional du cheval Picardie Nord Pas de Calais - 636.20K

  • 07/04/16 - - détails La filière équine dans les Hauts de France

    La filière équine dans les Hauts de France

    Nous sommes heureux de vous présenter la 4ème édition de l’observatoire de la filière équine du
    Nord-Pas-de-Calais-Picardie.
    La fusion entre nos deux régions est maintenant réalisée, il nous semblait important de vous proposer l’état
    des lieux de la filière équine dans cette nouvelle grande région française.

    Cette édition est la première regroupant les données de la Picardie et du Nord-Pas-de-Calais, car jusqu’à
    présent nous éditions une plaquette pour chaque région.
    Il convient cependant d’insister sur les faits marquants de cette nouvelle édition :
    • Une augmentation du chiffre d’affaire de la filière de 5 %.
    • Un statut des professionnels de la filière toujours plus flou : agriculteurs ou pas, malgré le passage
    au statut agricole de la filière équine en 2005, on constate qu’il est toujours aussi difficile de bénéficier du
    statut d’agriculteur alors que nous valorisons des productions agricoles régionales.
    • Une pression du foncier qui chasse la filière équine : de plus en plus de jeunes préfèrent quitter
    notre région pour s’installer sur d’autres territoires où le foncier est plus accessible.
    • Des sous-filières en « panne ». Malgré une volonté de développer la filière trait, les chantiers
    hippomobiles sont inexistants sur notre territoire alors qu’un ensemble d’éléments devraient contribuer à
    leur essor : réduction de l’empreinte carbone, création de liens sociaux, développement d’emplois locaux,
    animation touristique, etc.
    Si l’on devait résumer ces constatations, la filière cheval disparait du paysage régional et si nous continuons,
    d’ici 10 ans, il faudra aller chez nos voisins anglais, belges ou normands, pour trouver des entreprises
    équines.
    L’ensemble des socio-professionnels que je représente ne veut pas se résoudre à cette fin et aujourd’hui,
    nous voulons être ambitieux et proposer un nouveau schéma directeur qui reprendra les 3 points suivants :
    • Favoriser l’installation des jeunes (aide aux financements, à la recherche de foncier, transmission,
    etc…)
    • Aider au développement des structures existantes (innovation, extensions, accompagnement des
    entreprises en difficultés)
    • Favoriser le développement de nouveaux marchés (nationaux, européens, mondiaux).
    Le cheval possède de nombreux atouts pour contribuer au développement et au rayonnement de notre
    belle région, alors, donnez-nous les moyens de nos ambitions.

    Hervé Delloye,
    Président du Conseil du Cheval Nord-Pas-de-Calais-Picardie

    Le 07/04/2016 par Conseil interrégional du cheval Picardie- Nord Pas de Calais - 922.40K

  • 10/07/15 - - détails Le cheval en Picardie 2011

    Le cheval en Picardie 2011

    Depuis 2003, le Conseil Inter-régional du Cheval (C.I.C) Nord – Pas de Calais – Picardie réalise tous les 3 ans un état de la filière équine régionale.

    En cette année 2011, nous vous proposons ce nouvel état des lieux qui montre que le cheval, comme tous les autres secteurs économiques et peut être plus, a subi la crise de plein fouet, ce qui a provoquée une diminution des entreprises de la filière équine.

    Lors de notre précédent état des lieux nous avions insisté sur la fragilité des entreprises équestres du fait que leur statut ne leur permettait pas de bénéficier des mêmes aides que les autres entreprises agricoles.

    Il convient aujourd’hui de penser que le danger n’est pas écarté même si la reprise actuelle sera présente également dans notre filière.

    En effet, l’élevage qui était un pilier important de filière équine en Picardie est aujourd’hui menacé par la conjonction de plusieurs facteurs à savoir :

    • Le désengagement de l’état par le biais des Haras Nationaux dans l’encouragement des races.
    • Un marché actuel du cheval déphasé par rapport à la demande des utilisateurs finaux.

    Nous souhaiterions aujourd’hui répondre de manière dynamique à cette double problématique par la mise en place d’actions spécifiques à la filière équine. la première action à mettre en place serait l’aide à la valorisation.

    Cet accompagnement permettrait aux éleveurs de vendre mieux et plus facilement leurs produits et dans le même temps, cela donnerait du travail aux cavaliers et entraîneurs pour le débourrage des chevaux.

    La deuxième action concerne la mise en place des contrats de progrès afin d’accompagner les professionnels de la filière équine dans leur développement.

    Enfin, pour terminer sur une note positive, il convient de souligner que le nombre de licenciés en équitation a lui progressé de façon conséquente avec une hausse de 20%, la Picardie étant la région « championne de France » avec un taux de 14.6 licenciés FFE pour 1000 habitants.

    Hervé DELLOYE

    Président

    Le 10/07/2015 par Réseau REFErences - 1.15M

  • 10/07/15 - - détails Le cheval en Nord-Pas de Calais

    Le cheval en Nord-Pas de Calais

    Depuis 2003, le Conseil Inter-régional du Cheval (C.I.C) Nord – Pas de Calais – Picardie réalise tous les 3 ans un état de la filière équine régionale.

    En cette année 2011, nous vous proposons ce nouvel état des lieux qui montre que le cheval, comme tous les autres secteurs économiques et peut être plus, a subi la crise de plein fouet, ce qui a provoquée une diminution des entreprises de la filière équine.

    Lors de notre précédent état des lieux nous avions insisté sur la fragilité des entreprises équestres du fait que leur statut ne leur permettait pas de bénéficier des mêmes aides que les autres entreprises agricoles.

    Il convient aujourd’hui de penser que le danger n’est pas écarté même si la reprise actuelle sera présente également dans notre filière.

    En effet, l’élevage qui était un pilier important de filière équine en Nord-Pas de Calais est aujourd’hui menacé par la conjonction de plusieurs facteurs à savoir :

    • Le désengagement de l’état par le biais des Haras Nationaux dans l’encouragement des races.
    • Un marché actuel du cheval déphasé par rapport à la demande des utilisateurs finaux.

    Nous souhaiterions aujourd’hui répondre de manière dynamique à cette double problématique par la mise en place d’actions spécifiques à la filière équine. la première action à mettre en place serait l’aide à la valorisation.

    Cet accompagnement permettrait aux éleveurs de vendre mieux et plus facilement leurs produits et dans le même temps, cela donnerait du travail aux cavaliers et entraîneurs pour le débourrage des chevaux.

    La deuxième action concerne la mise en place des contrats de progrès afin d’accompagner les professionnels de la filière équine dans leur développement.

    Enfin, pour terminer sur une note positive, il convient de souligner que le nombre de licenciés en équitation a lui progressé de façon conséquente avec une hausse de 22.6%, le département du Nord étant toujours le département avec le plus de licenciés à la FFE avec un total de 24365 licenciés.

    Hervé DELLOYE

    Président

    Le 10/07/2015 par Réseau REFErences - 1.09M

 
  • 10/07/15 - - détails La filière équine en Haute-Normandie

    La filière équine en Haute-Normandie

    L’une des missions principales du Conseil des Chevaux est de mieux connaître la filière équine en région tant du point de vue macro-économique que micro-économique.

    Cette plaquette présente les résultats de la mise à jour de l’Observatoire Economique Régional du cheval en Haute-Normandie (OER) effectuée en 2010. Cette enquête n’a pu être possible qu’avec l’implication des socioprofessionnels. Nous remercions donc vivement les 247 personnes qui ont pris le temps de répondre aux questionnaires.

    Nos analyses ont mis en évidence de nombreux points positifs pour la filière. Depuis la dernière enquête, on note une augmentation du nombre d’emplois, le maintien du nombre de poulinières en région, la diversification des activités équestres, l’engouement de la population pour les paris hippiques, la croissance du chiffre d’affaire engrangé par les entreprises de services et les fournisseurs du monde équin.

    Nous vous proposons donc de découvrir les indicateurs économiques de notre filière équine en Haute-Normandie dans cette brochure.

    Le Président du CCHN

    Guy SCHUMACHER

     

    Le 10/07/2015 par Réseau REFErences - 3.74M

  • 09/07/15 - - détails La filière équine en Basse-Normandie

    La filière équine en Basse-Normandie

    Depuis 1997, le Conseil des Chevaux de Basse-Normandie fédère et représente l’ensemble des secteurs de la filière équine régionale auprès de ses parties intéressées, au national et à l’international.

    2014, année des Jeux Equestres Mondiaux FEI AlltechTM en Normandie est une année cruciale pour la Basse-Normandie du Cheval. C’est également l’année de la parution de la nouvelle édition de l’Observatoire Economique Régional de la filière équine. L’occasion de se compter et de mesurer l’évolution de notre filière.

    Depuis 1998 et « L’Inventaire », le Conseil des Chevaux de Basse-Normandie s’attache à améliorer la connaissance de la filière équine sur notre territoire, en partenariat avec l’IFCE.

    Vous constaterez que pour cette nouvelle édition, nous avons souhaité aller plus loin en nous associant à la SAFER de Basse-Normandie. Ce partenariat a permis de compléter nos données sur l’occupation du territoire par la filière équine et d’enrichir la cartographie. A l’avenir, le Conseil des Chevaux souhaite développer ce type de partenariat pour mettre en place des indicateurs dont nous pourrons suivre l’évolution annuelle.

    Je vous souhaite une agréable découverte de la filière équine !

    Paul ESSARTIAL

    Président du Conseil des Chevaux de Basse-Normandie

     

    Le 09/07/2015 par Réseau REFErences - 4.52M

 
  • 10/07/15 - - détails La filière équine Midi-Pyrénées

    La filière équine Midi-Pyrénées

    Le Conseil du Cheval, un rôle stratégique

    Outil fédérateur de la filière équine, en Midi-Pyrénées, comme dans chacune des régions, le Conseil du cheval est avant tout un outil de structuration de la filière équine.

    Il a une compétence transversale; il peut intervenir dans chacune des disciplines de la filière équine et dans chacun des secteurs économiques.

    Le Conseil du Cheval anticipe afin de répondre à l’évolution sociétale, aux besoins identifiés d’un marché en croissance ; Il apporte stratégie et synergie pour mettre en œuvre des dispositifs d’action et d’animation en partenariat et cohérence avec les politiques territoriales.

    De nombreuses associations existent avec des acteurs, des interventions et des finalités différentes, mais aujourd’hui, les réflexions stratégiques dépassent le seuil des associations locales.

    Le Conseil du Cheval Midi Pyrénées est un atout pour des échanges constructifs nécessaires à la prospérité des entreprises et au développement économique équilibré et durable. Il est la bonne échelle de réflexion régionale.

    Construisons ensemble le paysage équin de demain !

    La Présidente

     

    Le 10/07/2015 par Réseau REFErences - 3.27M

 
 
  • 10/07/15 - - détails Observatoire Economique Régional : Poitou-Charentes, les chiffres clés 2015

    Observatoire Economique Régional : Poitou-Charentes, les chiffres clés 2015

    La filière équine Poitou Charentes a pour particularité d’être reconnue comme agricole seulement depuis 2005. C’est pourquoi, en tant que représentant de l’ensemble de la filière dans la région, et conscient des problèmes économiques rencontrés depuis plusieurs années, nous avons souhaité faire un état des lieux de la filière équine en Poitou Charentes. […] La région Poitou Charentes est une région attractive, dynamique et compétitive grâce à l’implication de chacune des filières qui la compose. Alors continuons tous ensemble…

    Jacques Robin

    Président du Conseil des Equidés de Poitou Charentes

    Le 10/07/2015 par Réseau REFErences - 842.59K

 
  • 06/10/16 - - détails La filière équine en PACA

    La filière équine en PACA

    Observatoire économique PACA

    Cet observatoire économique régional permet de mieux connaître les entreprises équines en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Il est un des outils indispensables à toute politique générale concernant la filière équine.
    Ce travail met donc en avant les évolutions principales depuis le précédent observatoire dont les données étaient sur les années 2009/2010. Il donne aussi à comparer la région Provence-Alpes-Côte d’Azur aux autres régions. Il fait ressortir une baisse générale d’activité par rapport aux chiffres précédents.
    Les entreprises équines ont été interrogées sur les résultats de l’année 2013.
    461 entreprises réparties en 9 familles (éleveurs, centres équestres, entraîneurs de chevaux de courses, cavaliers professionnels-marchands, sociétés de courses, vétérinaires équins, maréchaux ferrants, fournisseurs d’équipements et d’aliments, autres prestataires) ont répondu aux questionnaires. Nous les remercions pour leurs participations!

    Pierre PETIT
    Président de la Filière Cheval PACA

    Le 06/10/2016 par OESC - 4.41M

  • 10/07/15 - - détails Observatoire Economique Régional : filière équine Provence-Alpes-Côte d'Azur Edition 2012

    Observatoire Economique Régional : filière équine Provence-Alpes-Côte d

    Cet observatoire économique régional permet de mieux connaître les entreprises équines de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Il est un des outils indispensables à toute politique générale concernant la filière équine.

    Ce travail met donc en avant les évolutions principales depuis le précédent observatoire dont les données datées de l’année 2006. Il permet aussi de comparer la région PACA aux autres régions.

    Les entreprises équines ont été interrogées sur les résultats de l’année 2009. 435 entreprises réparties en 8 groupes (éleveurs, centres équestres, entraîneurs de chevaux de courses, cavaliers professionnels-marchands, société de courses, vétérinaires équins, maréchaux ferrants, fournisseurs d’équipements et d’aliments, ont répondu aux questionnaires.

    Nous les remercions pour leurs participations!

    Pierre PETIT

    Président de la Filière Cheval PACA

     

    Le 10/07/2015 par Réseau REFErences - 2.80M

 
  • 09/07/15 - - détails La filière équine en Rhône-Alpes

    La filière équine en Rhône-Alpes

    En partenariat avec l’Institut français du cheval et l’équitation, les Conseils des Chevaux réalisent les Observatoires Economiques Régionaux (OER) selon une méthodologie commune pour la collecte et l’analyse de données auprès des professionnels. L’objectif de ces travaux est de recueillir des données socio-économiques à l’échelle régionale afin d’améliorer les connaissances économiques, environnementales et sociales de la filière. L’OER fait partie du Réseau Economique de la Filière Equine (Références).

    Après deux éditions en 2007 et 2001, le Conseil de la Filière Cheval Rhône-Alpes publie une nouvelle version de l’Observatoire Economique Régional mis à jour selon les chiffres de l’année 2013. Pour cela, 442 enquêtes ont été réalisées auprès des acteurs régionaux, soit 11,6% de la filière équine rhônealpine, selon la répartition suivante :

    • Les établissements équestres : centres équestres, écuries de pension, organisateurs d’événements…
    • Les éleveurs : producteur d’équidés pour le loisir, le sport, la viande, les courses,
    • Les entraîneurs de courses (Trot et Galop),
    • Les cavaliers professionnels et/ou marchands : acteurs qui valorisent et/ou commercialisent les chevaux de sport,
    • Les sociétés de courses,
    • Les maréchaux-ferrants,
    • Les vétérinaires,
    • Les fournisseurs d’aliments et d’équipements.

    Les données issues des enquêtes sont consolidées par des informations complémentaires provenant de nombreux organismes régionaux et départementaux.

    Le 09/07/2015 par Réseau REFErences - 5.37M

  • 07/02/17 - - détails La filière équine Antilles-Guyane

    La filière équine Antilles-Guyane

    Les éléments recueillis à travers cet Observatoire Economique Régional, le 1er aux Antilles -Guyane, permettront d’orienter les décisions qui devront intervenir dans la politique générale de la filière équine dans son ensemble.
    Quel que soit le domaine ou l’activité, cette somme de données, ainsi centralisée permet de pointer les atouts et les faiblesses de la filière et devrait permettre à chacun de favoriser leur choix.
    C’est la mission fixée à l’équipe du Conseil du Cheval Antilles-Guyane.
    Travail important, aussi enrichissant que complexe à mettre en oeuvre compte tenu de la diversité et de l’individualité des intervenants.
    Nous remercions tous les enquêtés pour leur collaboration sachant que 71 % d’entre eux ont répondu aux questionnaires : les centres équestres, les éleveurs et propriétaires , les entraîneurs de chevaux de courses, les sociétés de course, les maréchaux-ferrants, vétérinaires, dentistes, ostéopathes équin, et les fournisseurs d’aliments et d’équipements. Et merci aussi à tous ceux qui chaque jour apportent leur contribution par leur travail, et par leur passion : les cavaliers, jockeys, les soigneurs et les lads.
    Que chacune et chacun de vous fasse bon usage de cet excellent outil nécessaire à toute notre filière.

    Jacky NOC
    Président du CCAG – Conseil du Cheval Antilles-Guyane

    Le 07/02/2017 par OESC - 7.55M